La tendinite du poignet

La tendinite du poignet rejoint la tendinite du pouce (qui touche la main). Quoi qu’il en soit, avoir une inflammation des tendons au niveau du poignet est une souffrance dont on se passerait bien. Le poignet est une zone extrêmement mobile que nous utilisons toute la journée. Ressentir des douleurs à ce niveau-là n’est pas forcément souhaitable, dans la mesure où, quoi que l’on fasse, le poignet agit. La plus petite action demande à ce dernier de forcer.

Avant de se précipiter chez le médecin, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement de nos tendons. Dans le poignet, se trouvent des tendons longs abducteurs et courts extenseurs tenant le pouce. Lors d’une tendinite à cet endroit, c’est la gaine entourant ces tendons qui est touchée. Passant dans un tunnel fibreux sur le bord externe du poignet (au contact du radius), les membranes augmentent de volume. Elles viennent donc frotter l’intérieur de ce tunnel ce qui provoque l’irritation, et donc les douleurs.

Les causes

Dans un premier temps, il est indispensable d’en étudier les causes. Une tendinite au poignet peut arriver n’importe quand. Jouer au tennis est bien connu pour la provoquer. L’usage prolongé du poignet, avec la force utilisée pour taper dans la balle, sans oublier le poids de la raquette, est une des principales causes. Ceci dit, tout peut être l’objet d’une tendinite au poignet. Un mouvement (ou un effort) brusque peut tordre le poignet ou demander une tension particulière du tendon durant un certain temps, court ou long. Il suffit de balayer ou enlever les toiles d’araignées au plafond pour que vous souffriez d’une douleur qui, d’après vous, n’a pas lieu d’être. En tournant votre volant de voiture ou en soulevant un poids relativement lourd peut aussi être une des causes de la tendinite du poignet. Enfin, comme nous le savons tous, une activité répétée abîme le tendon en constante extension.

Dès que l’on bouge son poignet, nous n’avons pas systématiquement une tendinite. Il faut qu’il y ait choc pour que ce phénomène se produise. Le repos est donc bénéfique à ce moment-là. L’utilisation prolongée et intensive du poignet peut aussi l’engendrer, mais dans ce cas présent, il est préférable de demander conseil à son médecin. Forcer sur une tendinite au poignet n’est pas à faire, sachant pertinemment que, comme toutes les articulations, il est très utilisé au cours d’une journée, quelle que soit votre activité.

Les conséquences

Les conséquences de cette tendinite sont différentes, en fonction des personnes, et de leur âge. Si vous mettez votre poignet au repos complet, durant 3-4 jours, elle peut disparaître complètement. En revanche, si vous prenez cette douleur à la légère, alors sa guérison peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Elle peut s’atténuer au fil du temps, comme s’aggraver si vous continuez à forcer dessus. Les conséquences d’une telle tendinite sont nombreuses si elle est mal soignée. L’intervention chirurgicale n’est pratiquée qu’en dernier recours, après traitements médicaux. Néanmoins, les conséquences, avant la rupture du tendon, sont tout simplement une récidive de la tendinite, des adhérences tendineuses ou un gonflement du poignet. Cette liste n’est, bien sûr, pas exhaustive, tant les conséquences sont diverses, et changeantes en fonction des activités quotidiennes, et de l’âge de la personne. Chez un sujet jeune, ce sera plus facile à soigner, que chez une personne âgée qui aurait tendance à ne pas bénéficier de rééducation bien efficace sur sa tendinite. Les tendons ne réagissent pas de la même manière chez une personne ou une autre !

Soigner une tendinite du poignet

Parmi toutes les tendinites les plus connues, celle du poignet est tout autant douloureuse, mais malgré tout la moins gênante. Tout aussi bizarre que cela puisse paraître, elle est quand même plus facile à soigner, le repos de cette partie du corps étant plus facile à admettre. Voici donc ci-dessous quelques conseils pour soigner une tendinite du poignet. Attention, cela ne remplace pas l’avis d’un médecin. Si vous n’en souffrez pas trop, il ne faut pas non plus passer à côté de soins qui éviteront un raidissement de votre poignet. Le diagnostic se fait non seulement par palpation du poignet, mais aussi par auscultation du pouce, et de ses mouvements.

Certaines personnes préfèrent consulter un médecin pour leur tendinite au poignet. D’autres, ayant quelques petits soucis intestinaux, opteront pour la médecine naturelle. A chacun de voir ce qui lui convient le mieux, mais l’important est de ne pas laisser traîner une tendinite qui vient de s’installer et l’avis d’un médecin est toujours nécessaire. En fonction de la douleur, les traitements seront aussi adaptés, certains agissant plus vite que d’autres. De plus, tout le monde n’étant pas médecin, le mal peut paraître superficiel, et ne sera pas soigné aussi vite qu’il le faudrait. Il va donc s’aggraver, jusqu’à devenir irréversible.

Attelle, strapping

Attelle pour poignetUne tendinite du poignet est bien trop gênante pour la laisser de côté. Le poignet est une des parties du corps constamment sollicitée, constamment en mouvement ou en effort. Ainsi, votre praticien vous conseillera sans doute le repos pour soulager votre douleur, en vous prescrivant aussi quelques anti-inflammatoires. Néanmoins, il vous sera précisé de ne pas observer un repos total, atrophiant les muscles voisins. Pour ce faire, vous pouvez porter une attelle ou un strapping que vous enlèverez lorsque vous n’aurez pas trop mal.

Médecine conventionnelle

Comme pour toutes les tendinites, vous pouvez recourir à des séances de physiothérapie, par massages, laser ou injections locales. En appliquant une crème localement, et en observant un certain repos relatif, vous en constaterez très vite les bienfaits. Néanmoins, certains médicaments pris par voie buccale ou injectable peuvent avoir des effets indésirables, qui vous « détraqueront » l’estomac.

Médecines alternatives

C’est donc pour cette raison que plusieurs personnes adoptent la médecine naturelle qui consiste à se soigner par phytothérapie. Sans danger pour le reste du corps, cette technique n’a pas d’égal. Possédant des vertus thérapeutiques sans précédent, il vous suffit d’associer « arnica montana 5 ch », avec « rhus toxicodendront 5 ch », « ruta graveolens 5 ch » et « symphytum 5 ch ». 2 granules de chaque (pris en même temps) toutes les heures, et ce, durant trois ou quatre heures, et le soulagement est incontestable. Si, en plus, vous y ajoutez du repos, et une friction d’olive chaude (non bouillante), la douleur s’atténuera beaucoup plus rapidement.

Cela vous semblera un peu léger comme traitement ? Néanmoins, pour le sentir efficace, n’oubliez pas chercher la cause de la tendinite au poignet, et d’essayer d’évaluer l’intensité de la douleur. Selon ces dernières indications, il ne sera malheureusement pas possible de choisir ce traitement. Des soins plus radicaux se verront peut-être impératif.