La tendinite du coude

Une tendinite du coude peut faire bien mal, et peut se montrer particulièrement gênante. En effet, celui-ci faisant la jonction entre le bras et l’avant-bras, les tendons qui y passent, correspondent tous entre eux. Cette inflammation du tendon ne touche pas l’ensemble du coude, mais son bord latéral, au niveau du l’humérus, plus précisément sur la petite boule que l’on sent à l’extérieur du coude, qui est la tête du radius.

Epicondylite

La tendinite du coude porte plusieurs noms dont celui de « épicondylite », terme souvent employé par les médecins. Ces derniers la décèlent en fonction de la localisation de la douleur. Il s’agit de savoir si votre mal se situe au niveau de la tête du radius, endroit qui relie tous les muscles arrivant ou repartant du coude, et qui vous fait souffrir lorsque vous bougez le poignet. Vous en ressentez donc un tiraillement jusque dans le coude. C’est peut-être une tendinite qui apparaît ! Cela semble une « mini décharge électrique » ou, tout simplement, un blocage du fait d’un étirement qui ne se fait pas.

Ce mal ne s’arrête pas à la région du poignet ou du coude. Il remonte aussi dans l’épaule. Lorsque vous effectuez une action rotative de votre épaule, qu’elle soit légère ou importante, c’est dans le coude que les vibrations interviennent. Bien souvent, il vous arrivera de vous demander pourquoi vous avez mal au coude, alors que vous n’avez pas « pris » de chocs, ou que vous n’avez pas fait d’effort particulier !

Tennis elbow

Homme souffrant d'une tendinite du coudeCette « maladie » (qui n’en est pas vraiment une !) est aussi très connue chez les joueurs de tennis. Appelée tennis elbow, elle survient après quelques années de jeux. En effet, l’utilisation du coude est mise à rude épreuve, effectuant continuellement le mouvement flexion-extension. Au bout d’un moment, le tendon s’use, n’a plus la même élasticité, et commence donc à faire souffrir. Il est important de préciser que cette tennis elbow ne se rencontre pas uniquement chez les sportifs, mais aussi chez les personnes qui sollicitent leur coude de façon intense.

Les tendons que nous avons dans le corps ne sont que tissus fibreux qui, à force de recevoir des secousses, finissent par s’abîmer. En plus de toutes les raisons que nous venons de voir, il faut savoir qu’une tendinite du coude peut arriver de façon occasionnelle (choc) ou chronique.

Toujours penser que cela va passer n’est pas la meilleure solution. Une tendinite pas soignée peut perdurer dans le temps, et devenir de plus en plus handicapante. Les travaux ou exercices manuels seront de plus en plus difficiles à réaliser, jusqu’à l’arrêt total de l’activité.

Les causes du tennis elbow

Analyses faites, elles ne sont finalement pas très nombreuses. Bien que l’on dise que les joueurs de tennis sont sujets à ce mal, ce n’est plus tout à fait vrai. Maintenant, ils ont la possibilité de jouer avec des raquettes beaucoup plus légères qu’avant, et les revers sont faits principalement à deux mains, ce qui soulage beaucoup l’effort concentré sur le coude.

Un geste répétitif de flexion du coude ou un mouvement brusque peuvent déclencher une tendinite du coude. Décapsuler une bouteille, ouvrir une boîte de conserve en sont des exemples. Il est tout important de savoir qu’une douleur vive et intense, ressentie à un moment bien précis lors d’une action, peut être « tendinite ». Une douleur persistante peut l’être tout autant.

Suite à de micro-traumatismes, les tendons passant dans la « petite boule » formant l’extérieur du coude sont endommagés, provoquant ainsi cette « fameuse » tendinite. Lors de la fatigue des tendons, les fibres qui les composent enflent, s’enflamment, n’ayant plus la même élasticité. Le liquide qui les lubrifie (la synovie) se voit aussi modifier, ne faisant pas son « travail » aussi bien.

Quoi qu’il en soit, le tout est de savoir que reprendre une activité intense de façon brusque n’est pas toujours l’idéal. En fonction des professions, il n’existe pas d’autre solution que de forcer régulièrement sur son coude. Pour finir, si vous observez votre rythme quotidien, vous vous rendrez très vite compte que quoi que vous fassiez, le coude est sollicité en flexion-extension.

Si cette tendinite, comme les autres d’ailleurs, n’est pas soignée, des conséquences apparaissent, mais surtout perdurent.

Les conséquences

Parfois bénignes, parfois lourdes, elles ne sont pas à négliger, ne sachant pas quelle forme elles vont prendre.

Si, par la suite, l’activité en question n’est plus pratiquée, ou très peu, la tendinite ne prendra pas d’ampleur. En revanche, si vous persévérez dans sa cadence plus ou moins fréquente, alors les tendons, et leur gaine, risquent de se coller l’un à l’autre. Une calcification se forme, et le résultat se montrera douloureux, tout en réduisant la mobilité de l’articulation.

Précisons toutefois que l’arrêt total d’activité (l’immobilisation du coude) est vivement conseillé, pour éviter cette calcification qui, au fil du temps deviendra de plus en plus gênante pour votre pratique d’un sport, mais aussi dans votre quotidien.

Comment soigner une tendinite du coude ?

Comme pour toutes les tendinites, des traitements médicaux sont adaptés, mais ne garantissent pas un résultat 100%. Tout dépend du degré de la douleur, de l’âge de la personne, de l’activité pratiquée, et de la façon dont la personne s’est fait la tendinite du coude. Cela peut prendre du temps. La traiter et la soulager est parfois difficile.

Dans un premier temps, il est primordial d’observer le repos absolu. Continuer son (ou ses) activité(s) professionnelle(s) et sportive(s) serait une énorme erreur. La seule chose que cela entrainerait, serait une aggravation de la tendinite. Pour être certain de rester au repos total, une attelle peut être utilisée. Elle immobilisera complètement l’articulation souffrante, et permettra un meilleur rétablissement.

Parallèlement à cela, et particulièrement en début de tendinite, au moment où la douleur commence à se faire sentir, n’ayez pas peur d’appliquer de la glace. Elle diminue l’inflammation de façon significative.

Ensuite, des soins chez le kinésithérapeute, par massages transversaux profonds seront très efficaces aussi. Grâce aux ultra-sons, aux pommades étalées localement, et aux exercices d’étirement, vous ressentirez un grand soulagement, de même qu’une douleur beaucoup moins intense.

Même si des anti-inflammatoires sont prescrits par votre médecin, il sait pertinemment qu’il est préférable de ne pas les prendre les 8 premiers jours de souffrance. Cela paraît « bête » à dire, mais pourtant c’est vrai ! Bloquant l’inflammation, la cicatrisation se fait ainsi beaucoup moins bien. En prendre peut avoir un bon côté, mais un mauvais côté. Alors que vous vous sentirez mieux, du fait d’avoir moins mal, la guérison peut être amoindrie, voire se faire difficilement.

Pour finir, dans les solutions rapides, et peu contraignantes, des infiltrations de corticoïdes au niveau du coude sont parfois pratiquées. Malgré tout, le taux d’échec reste élevé. Au vu des résultats peu convaincants, elles sont de moins en moins prescrites, lors d’une tendinite du coude.

Certaines méthodes sont, pour le moment, à l’étude. Elles devraient guérir la tendinite du coude plus efficacement, et plus rapidement, mais à ce jour, rien n’est fait ni promis. La seule chose dont les médecins sont certains, c’est qu’il n’existe pas de soins garantissant un traitement optimal. Il faut simplement compter entre 2 et 12 mois, pour un rétablissement total.