Tout savoir sur la tendinite

Une tendinite, une inflammation douloureuse d’un tendon que l’on appelle également tendinopathie, tout le monde a dû en avoir une au moins une fois, et/ou tout le monde en a déjà entendu parler. Mais qu’en est-il, exactement ?

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Le corps humain est constitué d’os, de muscles, de tendons, et de nerfs. Une inflammation du tendon n’a aucun rapport avec une fracture bien que, parfois, cela puisse faire tellement souffrir, que nous pourrions penser à une fracture. Elle peut être ressentie à l’effort comme au repos et entre dans la catégorie des troubles musculosquelettiques (TMS).

Les tendinites peuvent arriver au genou, au coude, à la main, au poignet, à un pouce ou un autre doigt, et bien d’autres endroits comme la cheville ou l’épaule. A ces tendinites, sont associées diverses causes que nous ne connaissons pas forcément, et qui plus est, nous paraissent vraiment irréelles. Pourtant, il est toujours bon de les admettre, d’autant que les conséquences peuvent être irréversibles. On parle alors de tendinite chronique.

Causes d’une tendinite

Tendinite

Tendinite au coude

« Tout » peut engendrer une tendinite. Le fait de porter quelque chose de lourd durant un laps de temps assez long, une mauvaise position, des gestes répétitifs, autant de choses qui peuvent fragiliser le tendon, et briser quelques fibres qui le constituent. En continuant les efforts, une réaction inflammatoire se fera sentir à une intensité plus ou moins importante.

Tout d’abord, alors que le sport en est la principale cause, elle n’est pas non plus une fatalité en soi. Une mauvaise position, pendant un laps de temps relativement long, peut être la source d’une tendinite, du fait de l’étirement du tendon, sur du long terme. Etre mal chaussé peut aussi avoir un rapport avec les tendinites, puisque le pied prend une position qu’il n’est pas habitué à avoir.

Et les intempéries ? Pourquoi avoir une tendinite par temps froid ? Tout simplement, parce qu’un mouvement brusque fait à froid, demande un effort brutal au tendon. Cet étirement n’est pas conseillé, altérant l’utilisation du tendon, ainsi que celle de la gaine qui l’enveloppe.

Avez-vous pensé aussi aux infections, telles que les caries ? Une infection dentaire n’est pas anodine dans une tendinite de l’épaule. Se propageant à l’intérieur de la gencive, elle peut donc toucher des tendons (jusqu’aux muscles) reliés à l’épaule.

Pour terminer dans les généralités, l’alimentation a aussi sa part de responsabilités dans les tendinites. Manger trop de sucres, ne pas boire suffisamment favorisent leur apparition. Certains aliments, comme les tomates, les avocats, les pommes de terre, et bien d’autres (ils sont très, voire trop, nombreux ! ) sont à proscrire ou, du moins, à réduire, dès l’apparition d’une tendinite. Chargés d’histamine, les tendinites prennent plaisir à se développer.

Symptômes

Il ne faut pas se dire « J’ai une tendinite, ce n’est pas grave, ça passera tout seul ». Effectivement, elle peut passer toute seule, sans intervention chirurgicale ou traitement médicamenteux. Par contre, elle mettra davantage de temps à disparaître, ou pire, restera latente dans votre corps. Même si vous avez l’impression qu’elle est partie comme elle est venue, il faut toujours garder à l’esprit qu’elle reviendra si elle a été mal soignée. A un moment donné, vous la ressentirez alors que vous aurez l’impression de n’avoir rien fait pour.

Les symptômes, en eux-mêmes, ne sont pas vraiment graves. Néanmoins, au fil du temps, en fonction de votre quotidien, et de votre âge, ils vous gêneront de plus en plus. Pourquoi ? Parce que les fibres seront de plus en plus fragiles, détériorés. Le repos est donc conseillé, mais ne plus bouger vous ankylose l’articulation, et les tendons. Vous tombez donc dans un cercle vicieux, vous empêchant de choisir entre mouvement ou repos, la douleur devenant intense. Cette façon de penser vous mènera tout droit vers la réduction de la mobilité de la partie atteinte. Même si, de nos jours, l’intervention chirurgicale n’est ni recommandée, ni pratiquée (elle en devient même très rare), elle demeure cependant une éventualité à aborder.

Les tendinites peuvent toucher toutes les articulations ou muscles du corps. Sans gravité, ce ne sont pas des fractures. En revanche, même si cela se soigne très bien, il est parfois conseillé d’aller voir le médecin qui confirmera une inflammation du tendon ou penchera davantage pour une lésion osseuse, tout dépend de l’action qui aura été faite auparavant.

Comment soigner une tendinite ?

Pour bien soigner une tendinite, le repos du membre atteint est impératif. Néanmoins, il ne faut pas rester immobilisé pendant des jours et des jours, voire des semaines. Au bout de quelques jours, il faudra reprendre les mouvements du membre, afin de redonner de l’élasticité au tendon endommagé. En agissant calmement, sans brutalité, tout rentrera très vite dans l’ordre.

Alors qu’une inflammation d’un tendon soit un mal sans gravité, il est cependant nécessaire de bien respecter les recommandations de soins. Mal soignée, elle peut se montrer une gêne durant plusieurs années, en fonction de l’humidité de l’air, s’il pleut ou s’il neige. Le choix du traitement d’une tendinite vous appartient, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux entre toutes celles qui existent mais demandez toujours l’avis de votre médecin.